« Bien chanter, c’est prier deux fois »

L’apôtre Paul invite les fidèles qui se rassemblent dans l’attente de l’avènement de leur Seigneur, à chanter ensemble des psaumes, des hymnes et des cantiques inspirés (Col 3, 16).

Saint Augustin puis Luther après lui ont dit « Bien chanter, c’est prier deux fois ». Le chant permet de prier non seulement avec la tête et le cœur, mais avec le corps tout entier. Prière contenue dans les paroles et exprimée par la musique.

Le chant a une place centrale dans la tradition protestante. Il permet en effet à l’assemblée de participer activement à la célébration/liturgie. Par lui également se transmet une bonne part de l’enseignement biblique et catéchétique. Au temps de la Réforme, la versification et la mise en musique des psaumes pour l’assemblée ont joué un très grand rôle dans l’imprégnation de la culture biblique.

Chanter en Eglise, c’est enraciner sa foi en l’exprimant ensemble. Ce qui se dégage d’une assemblée chantant de tout son cœur affermit et stimule.

Avec « Les Incontournables, 50 CHANTS POUR ETRE ENSEMBLE », le service cantonal Vie communautaire et cultuelle (SCVCC) propose une démarche intergénérationnelle pour que notre Eglise et ses membres continuent de bénéficier de cette ressource dans les décennies qui viennent.